Rings : retour sur le film d’horreur qui ressortira cette année

Rings : retour sur le film d’horreur qui ressortira cette année

Rings est un nouveau film inspiré des romans de Koji Suzuki. Il est réalisé par F. Javier Gutierèz.

Synopsis

Eh bien alors que la malédiction de Samara continue de se répandre un peu partout dans les États-Unis, la jeune Julia va essayer d’aider son petit ami Anthony qui a vu la vidéo pour un projet d’études dans sa faculté et elle va voir la vidéo pour justement lui enlever la malédiction, sauf qu’ils vont découvrir que sa vision de la vidéo est un petit peu différente de ce qu’ils ont vu.

Avis sur Rings

Le projet date d’il y a un petit moment en fait, parce que le précédent film réalisé par Hideo Nakata qui était donc le film le cercle : the Ring 2 avait été un énorme échec, le film n’a pas du tout convaincu malgré le fait que Gore Verbinski avec son remake de 2002 avait vraiment su dépasser sur certains points l’œuvre de Hideo Nakata de 97. Pour moi, le film n’est pas du tout convainquant, parce qu’il s’éparpille dans pleins de directions et ce ne sait pas vraiment quoi nous raconter au final. Le souci du scénario en fait c’est qu’il part de toutes les directions. La bande annonce est totalement différente que le film en question. C’est vraiment une origin story sur la vie de Samara qui essaye de remonter jusqu’à ses origines et comprendre comment la malédiction a pu avoir lieu.

rings-2017-film

Ça c’est un point qui est vraiment intéressant. Le souci c’est que le long métrage l’emmène dans une direction qui nous perd au bout d’un moment, on n’arrive plus à comprendre le sens que veut emmener les trois scénaristes à ce personnage. Et donc, résultat, ça nous bloque, et c’est assez difficile à comprendre parce que durant une bonne partie du temps, on est vraiment fasciné par cette histoire, il y a une galerie de personnage qui jalonne le long métrage qui est vraiment passionnant. Il est vrai qu’il y a des clichés, des énormes points qu’on arrive à voir de loin mais ça reste assez subtil, pour faire qu’au fur et à mesure qu’on voit le film arrivé, on se dit d’accord, ça je l’avais vu arriver mais pour autant est-ce que ce n’est pas surprenant ? Et c’est ça qui arrive à emmener le long métrage vers des recoins qu’on n’attend pas forcément. Là où le film est plutôt intéressant, c’est dans son casting. Au niveau du casting secondaire, on a Vincent D’Onofrio, Johnny Galecki, Alex Roe et Matilda Lutz qui sont les deux personnages principaux, sont plutôt bons sans être transcendants, ils ont trois séquences où ils sont assez marquants mais sur la longueur, ils ne tiennent pas vraiment la route, ce qui est un petit souci dans le long métrage.

Au final, le cercle : rings, c’est un long métrage qui reste assez faux mais qui a de bonnes idées d’horreur mais qui n’arrivent pas jusqu’au bout. C’est un film bancal au final, pas comme celui-ci.

Les commentaires sont clos.